Guten Tag Nico

Je viens de finir Lego Star Wars III sur ma Nintendo DS et j'ai pensé à toi au moment de décapiter Dark Vador à grands coups de sabre laser. Du coup, ça m'a donné envie de prendre de tes nouvelles vu qu'on ne s'est pas parlé depuis l'Afritte du Sud. J'avais prévu de venir te voir le week-end dernier mais je me suis fait une déchirure au mollet gauche en descendant de la table de massage au centre d'entraînement à Munich. Et van Gaal n'a pas voulu que je parte. Quel con celui là, vivement qu'il retourne en Néerlandie !

Je ne sais pas si tu es au courant mais grande nouvelle, j'ai été repris en équipe de France. Quand j'ai entendu Laurent Blanc annoncer mon nom à la radio, j'ai d'abord cru que c'était un sketch de Nicolas Canteloup. Mais finalement, ce n'était pas une blague puisque le mec parlait en allemand et que je ne capte pas les radios françaises dans la Bavière. Bon, il faut dire quand même que Blanc et son adjoint (j'ai oublié son nom, un petit gros avec un drôle d'accent et pas trop de cheveux) étaient venus me voir deux jours avant à Munich. Manque de bol, on a perdu contre l'Inter.

J'étais trop deg'. Du coup, je les ai emmenés faire la fournée des bars dans Munich histoire de les embrouiller un peu.

Au début, on a un peu parlé du bus en Afrique du Sud. Ça sentait le rouillé pour moi. Mais après le cinquième litre de bière, Blanc a commencé à chanter debout sur la table. J'ai tout filmé avec mon Iphone. Trois minutes de « Vas-y Francky c'est bon », le pantalon sur les chevilles… Après ça, je savais que c'était du tout cuit pour mon retour chez les Bleus. J'ai senti un bon feeling entre nous. En arrivant au château de la Clairefontaine, j'ai quand même pris un coup sur la massue. J'étais dans ma chambre en train de bidouiller la télé pour voir si on captait Gulli quand le coach vient me voir et il me demande direct d'aller parler aux journalistes.

J'ai essayé d'esquiver en lui disant que je ne savais pas qu'il faudrait faire ça et que du coup, j'avais laissé mes tongs à Munich. Mais il m'a dit que c'était les journalistes ou la porte. Tu parles d'un choix ! Moi, j'y connais rien au rugby, qu'est ce que je vais lui dire à la porte. Alors j'ai dit OK pour les journalistes. Bon, il a été sympa, il a bien voulu que je lise un communiqué. Au début, j'avais pensé reprendre celui qu'on avait écrit à Knysna mais le coach a dit qu'il fallait en écrire un autre. C'est mon avocat qui s'est en chargé pendant que je regardais Harry Potter.

A part ça, c'est vraiment trop de la balle d'être de retour ici. Même Patrice a été appelé et on a déjà prévu d'enfermer le petit fayot de Gourcuff dans un placard le jour du départ pour le Luxembourg. Le seul truc qui craint un peu, c'est le travail à l'entraînement. Ça nous change de l'autre guignol mais bon, on se doutait bien qu'on aurait quelques heures de colle après avoir séché autant de cours. J'espère que toi aussi tu pourras revenir quand tu auras lu ton communiqué. Surtout qu'à part Karim, on ne peut pas dire que tu auras beaucoup de concurrence. Le coach a pris un volleyeur réunionnais, un mec de Rome qui tire toujours la gueule et un gars de Marseille qui a peur du ballon. Ah oui, et aussi Gameiro. Mais lui, je ne le connais pas. J'ai cru que c'était la nouvelle bagnole de Samir quand on m'en a parlé la première fois. Il joue à L'Orient mais je ne sais pas dans quel pays exactement.

Bon, je dois te laisser, y a un pot pour la naissance du bébé de Koscielny. Je ne savais pas que la sélection polonaise dormait aussi à la Clairefontaine.

Auf wiedersehen

Francky